A l’heure du confinement

On s’en sort petit à petit. Mon exposition à Strasbourg profite toujours du cadre magnifique d’un petit restaurant à la Petite France à Strasbourg, « La rivière », sans visiteurs. Et d’autres photographies de ma série Inside Obscura doivent dormir en Lombardie, le temps de savoir ce qu’il advient du Festival Européen de la photographie de Milan.

Le confinement aura au moins permis la refonte de ce site, ainsi que la possibilité de regarder différemment son quotidien, y compris à travers le viseur de mon appareil photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.