Déliquescence

Une série issue de mes errances photographiques, et de ma fascination pour les lieux désertés et décrépis. J’ai débuté l’urbex il y a une dizaine d’années, avec une première exploration dans un sanatorium perdu dans la montagne. Puis d’autres ont suivi, en France, mais pas que !

Il s’agit d’une manière de témoigner du passage du temps, et de saisir l’âme d’un bâtiment, laissé à l’abandon.

Sanatorium vers Grenoble, 2016. Photographie argentique